Méthodologie

Fiche méthode : Le mémoire - contenu

Le mémoire doit comporter : un sommaire, une introduction, un développement, une conclusion, la présentation des sources et des imprimés à valeur de source, une bibliographie, des annexes, des illustrations, des notes de bas de page.

Fiche méthode : Le sommaire et les titres

Le sommaire doit comporter l’ensemble des titres et sous-titres développés, avec indication du numéro de la page où ils apparaissent. Il faut prêter une attention particulière au titre général du mémoire, car celui-ci détermine largement la suite du travail et le type de problématiques qui pourront être abordées.

Fiche méthode : Développement

Le plan constitue l’ensemble construit et raisonné des étapes qui seront suivies lors de la phase de rédaction. Il doit faire l’objet d’une réflexion préalable et approfondie avant de s’engager dans la rédaction proprement dite. Il doit être pertinent et cohérent.

Fiche méthode : La conclusion

La conclusion est la dernière partie du développement. Elle est la note finale sur laquelle se clôt le mémoire. Elle a pour fonction de synthétiser et de mettre en perspective les résultats de l’étude présentée tout au long de l’écriture. C’est pourquoi elle doit à la fois proposer un résumé intelligent et répondre clairement aux questions et hypothèses de travail.

Fiche méthode : Bibliographie et sources

On fait généralement se succéder la présentation des sources, puis les sources imprimées s’il y a lieu, enfin la bibliographie.

Fiche méthode : Les annexes

Suivant la nature de la recherche menée et suivant le domaine de spécialité, les annexes peuvent renfermer différents types de documents que l’on peut répartir en deux grandes catégories.

Fiche méthode : Forme, ponctuation, abréviation

Lors de la saisie du mémoire, il convient de respecter les règles de ponctuation. Les abréviations sont à manier avec parcimonie car elles peuvent gêner la lecture du texte. Elles sont essentiellement employées dans les notes et dans les index. Elles sont suivies d’un point d’abréviation qui n’exclut pas l’emploi des autres signes de ponctuation, sauf pour le point final et les points de suspension.

Fiche méthode : État de l’art

L’état de l’art, ou le bilan historiographique, a pour objectif d’établir l’état des connaissances dans un domaine de recherche ou sur un sujet particulier.  Il comporte notamment une réflexion critique sur les acquis et les frontières des connaissances. Le bilan historiographique porte un jugement éclairé sur le cadre d’analyse et les bases méthodologiques de la recherche. Il doit également informer le lecteur des débats (entre historiens ou spécialistes d’autres disciplines des sciences humaines et sociales) qui ont influencé le développement d’un champ de connaissances. Tout en posant un regard rétrospectif sur la constitution d’un domaine du savoir, le bilan historiographique tentera de dégager les grandes tendances de son évolution. Il ne s’agit donc pas de faire la synthèse des faits historiques qui se rapportent au sujet comme tel, mais bien de privilégier les grandes interprétations qu’ont proposées les chercheurs actifs dans le domaine.