Travaux des étudiants

2017

Architecture et mobilier dans l'oeuvre d'Auguste Perret. Dans quelle mesure le mobilier de Perret peut-il être un prolongement de son architecture ? L'appartement d'Auguste Perret, rue Raynouard et son mobilier

Mémoire de Judith Quirot

La ville de Chaudes-Aigues et l'eau : impact architectural et urbain de la gestion de l'eau

Mémoire de Anaëlle Dumonthier

Ce mémoire porte sur la manière dont les sources et le réseau hydraulique naturel ont façonné la ville et l'architecture de Chaudes-Aigues. Il est traité de l'histoire de la ville du Moyen-age au XIXe siècle en passant par les tentatives échouées de faire entrer la ville dans un thermalisme moderne. Ensuite, il est étudié l'impact du premier établissement thermal en 1934 sur le développement de la ville ainsi que l'évolution des usages de l'eau. Enfin, il est abordé comment la décision du détournement de la source du Par a été perçue et quelle a été son influence sur la dynamique de la ville et de l'usage domestique de l'eau. le potentiel géothermique que fournit cette eau est également traité.

Le quartier Castor de la Profondine à Saint-Sébastien sur Loire : une expérience en marge de la Reconstruction

Mémoire de Marie Surget

Les restaurations de Guido Morozzi à la Chartreuse du Galluzzo de Florence (1955-1973)

Mémoire de Fosca Gobbo

Le mémoire présente les restaurations effectuées à l'arrivée de Guido Morozzi à la Chartreuse en 1955 jusqu'au projet d'envergure : le Palais Acciaiuoli espace destiné à recevoir le public. Il s’intéresse aux restaurations effectuées dans les espaces utilisés par les religieux. Il rend compte des ambitions architecturales mise en œuvre par G. Morozzi et tente d'expliquer comment ces restaurations s'articulent avec les théories de restauration du XXe siècle

Vers un nouveau patrimoine : l'architecture industrielle dans la revue "l'architecture d'aujurd'hui" 1965-1990

Mémoire de Marjorie Prandini

Ce mémoire s'intéresse au patrimoine industriel à travers l'analyse de la revue "L'Architecture d'aujourd'hui" dont nombre d'articles témoignent notamment de l'apparition de cette thématique et de son évolution, dans une période qui s'étend de 1965 à 1990.En répondant aux questionnements suscités durant la recherche, il est démontré dans un premier temps l’émergence de la problématique du patrimoine industriel avec les Halles. Il est abordé une démarche de mise en scène de projets de reconversion ayant l'architecture industrielle comme sujet-jusqu'à la reconversion de la gare d'Orsay.

La ligne Bastille, un moteur d'urbanisation de la boucle de Saint-Maur [Texte imprimé] : de la villégiature aux résidences principales en Val-de-Marne, 1830-1930

Mémoire de Pauline Roul

Ce mémoire s’intéresse à décrire le rôle de la ligne de la Bastille dans l'urbanisation de la boucle de Saint-Maur passant ainsi d'une zone rurale à la constitution de villes complètement urbaines entre 1830 et 1930. Il est abordé l'influence du tracé de la ligne sur l'urbanisation en étudiant la genèse du projet, au type de construction de l'habitat, aux villégiatures réservées à la bourgeoisie et à la noblesse, et à la construction d'équipements relatifs à l'expansion de la banlieue.

2016

L'église Notre-Dame de Rocquigny de 1924 à 2001 : disgrâce d'un monument

Mémoire de Béatrice Bourbon

Transferts culturels entre la France et le Japon : le rôle des chercheurs et de la presse pour la conservation des sites traditionnels Japonais

Mémoire de Yukiko Kamei

Henri Deneux (1874-1969) et l’évolution du système de charpente en ciment armé « à la Philibert de L’Orme »

Mémoire de Louise Egreteau

La reconstruction du centre historique de Varsovie après la Deuxième Guerre mondiale : une nouvelle histoire

Mémoire de Anne Hadt

La ville de Varsovie a été détruite à 90% à l'issue de la seconde guerre mondiale. Une politique ambitieuse s'est mise en place avec la population pour participer à la reconstruction. Une réflexion sur la manière de faire l'architecture aujourd'hui et reconstruire à l'identique en combinant les nombreuses périodes historiques, avec les transformations techniques à l'intérieur des bâtiments est evoquée. Il s'agit de comprendre le contexte de la reconstruction, des moyens déployés et les choix pour déterminer le projet et son esthétisme.

2015

La reconversion des sous-stations électriques de Paris

Mémoire de Chloé Ridel

Usines et patrimoine : regards croisés sur les processus de reconversion des îlots Vanoutryve et de la Tosse dans la métropole lilloise.

Mémoire de Anabelle Pasquier

La ville de Roubaix, ancienne capitale européenne du textile, fait l’objet depuis quelques années de nombreuses opérations de reconversion de ses anciens « châteaux de l’industrie ». Comment sont définis les édifices qui méritent d’être conservés ? Ceux qui au contraire doivent être démolis ? Quels liens restent-ils entre le bâtiment, ses anciens et son nouvel usage ? Quelles traces de la mémoire du lieu reste-t-il après les reconversions ? En quoi les interactions entre les différents acteurs du projet, les échanges entre anciens et futurs usagers d’un site influencent-ils les processus décisionnels ? Ce sont les questions traitées ici, à travers les deux exemples concrets que sont les îlots Vanoutryve et de la Tossée. Les processus de reconversions sont étudiés par la confrontation de trois approches : le recours à la presse, nationale, locale et spécialisée, l’examen des travaux théoriques et des projets construits sur le secteur (notamment le diagnostic de définition des bâtiments à conserver sur le site) et la collecte de sources orales, des différents acteurs du projet, des usagers d’hier et d’aujourd’hui.

Le Môle Seegmuller, patrimoine industriel et portuaire Stasbourgeois : de sa construction à sa reconversion, un obstacle urbain devenu une architecture industrielle assumée ?

Mémoire de Christina Marx

Débat autour de la destruction des pavillons Baltard (1969-1971)

Mémoire de Emmanuelle Viaud

La basilique Saint-Sernin de Toulouse : une polémique dé-restauration 1969-1990

Mémoire de Francisco Roy